LA COUPO SANTO

Dans toutes les réjouissances, mariages, banquets, toutes les rencontres entre les différentes de confréries, dans tout le Midi, tout le sud de la France, on chante la COUPO SANTO ! 

Jusqu’en 1960 et un peu plus, on l’apprenait à tous les enfants de l’école primaire au même titre que La Marseillaise ! Les institutrices et instituteurs, une fois par semaine, faisaient chanter la Coupo Santo, à tous les écoliers, en provençal bien évidemment….! 

En Ardèche aussi, on la chante, fort heureusement, ainsi que dans tous les autres pays d’Oc….. 

Aujourd’hui, en cadeau, je vais vous offrir son histoire : quand est né cet hymne et à quelle occasion….. Ensuite, comme un cadeau n’arrive jamais seul, je vais vous offrir ses paroles en occitan et en français…. 

C’est en 1867, que les Catalans envoyèrent aux félibres provençaux une coupe d’argent en témoignage de gratitude pour l’accueil fait au poète catalan Victor Balaguer, expatrié pour raisons politiques, et également pour marquer l’amitié, toujours très vivace entre les deux provinces.

A la fin du banquet, en Avignon, Mistral lança un hymne pour remercier. Celui-ci est devenu l’hymne de Provence, aujourd’hui encore chanté dans toutes les cérémonies félibréennes. 

La coupe, de forme antique, est une conque supportée par un panier contre lequel s’appuient deux statuettes. L’une représentant la Catalogne, l’autre la Provence. Elle fut faite grâce à une souscription de 1800 signatures et par un orfèvre qui ne voulu pas être payé lorsqu’il apprit le but patriotique de l’objet. 

Au pied de chaque figurine, il y a les armoiries qui la désignent. On peut lire autour de la conque : Présent offert par les patriotes catalans aux félibres provençaux pour l’hospitalité donnée au poète catalan Victor Balaguer en 1867. Puis, sur le socle, sont finement gravés les vers : « on la dit morte « Ah ! si on savait me comprendre

Mais moi je la crois vivante » Ah ! si on voulait me suivre ! » 

Victor Balaguer Frédéric Mistral 

Sachez que le dernier couplet se chante debout et que l’on n’applaudit pas à la fin…. quand cessent les belles voix de baryton, de ténor, de soprano ainsi que de tous ceux qui ne savent pas chanter juste…La COUPO SANTO est chantée pour unir les hommes entre eux, pour défendre et représenter leurs traditions communes, leurs coutumes, leur langue, l’important est de chanter à l’unisson…..tous ensemble…..l’important est que la COUPO SANTO soit chantée avec la langue du cœur…..celle qu’on apprend sans livres….

REFRAIN : 

Coupo Santo Coupe sainte

E versanto Et débordante

Vuejo à plen bord, Verse à pleins bords

Vuejo abord Verse flots

Lis estrambord Les enthousiasmes

Et l’anavans di fort ! Et l’énergie des forts ! 

Provençau, veici la Coupo Provençaux, voici la coupe

Que nous vèn di Catalan, Qui nous vient des Catalans

A-de-rèng beguen en troupo Tour à tour buvons ensemble

Lou vin pur de nostre plant. Le vin pur de notre cru. 

D’un vièl pople fier e libre D’un ancien peuple fier et libre

Sian bessai la finicioun, Nous sommes peut être la fin

E, se toumbon il félibre Et si les Félibres tombent

Toumbera nosto naciou ! Tombera notre nation ! 

D’uno raço que regreio D’une race qui re germe 

Sian bessai il proumié gréu, Peut être sommes nous les premiers jets 

Sans bessai de la patrio De la patrie, peut être, nous sommes 

Li cepoun emai il priéu. Les piliers et les chefs ! 

Vuejo-nous lis esperanço Verse nous les espérances

E li raive dou jouvènt, Et les rêves de la jeunesse

Dou passat la remerbranço, Le souvenir du passé

E la fe dins l’an que vèn ! Et la foi dans l’an qui vient ! 

Vuejo nous la couneissènço Verse nous la connaissance

Dou Verai eamai d’où Bèu Du vrai comme du Beau

E lis auti jouissancà Et les hautes jouissances

Que se trufon dou toumbèu. Qui se rient de la tombe. 

Vuejo nous la Pouësio Verse nous la poésie 

Pèr canta tout çà que viéu, Pour chanter tout ce qui vit 

Car es elo l’ambrouisio, Car c’est elle l’ambroisie 

Que truemudo l’ome en diéu. Qui transforme l’homme en Dieu 

- SE CHANTE DEBOUT -

Per la glori dou terraire Pour la gloire du pays

Vautre enfin que sias counsènt, Vous enfin nos complices

Catalan, de liuen, o fraire, Catalans de loin ô frères 

Coumunien toutis ensèn ! Tous ensemble, communions !

 

Voilà l’histoire de la COUPO SANTO ! Chaque année, pour la Reboule (grand repas qui rassemblent tous ceux qui ont participé de près ou de loin aux vendanges), ardéchois de naissance et ardéchois de cœur, ne se lassent pas d’entonner leur hymne !

Une année à Lablachère, une année à Rosières, les jeunes fusionnent quelques cinq cent convives et, croyez moi, on entend, de loin, avec émotion et fierté, ces voix tonitruantes qui célèbrent leur « païs » !!! Pour info : il faut réserver ses places longtemps à l’avance…pour participer à ces réjouissances…. 

Agenda culturel :

Le 06 Octobre : Exposition St. Jacques le Majeur à 11 H gratuit où : église 07140 NAVES

Profitez en pour visiter ce petite village pittoresque, au pied des Cévennes…. 

14 Octobre : Ateliers dégustations de bières (atelier privé) à 19 H 07260 JOYEUSE

( 06 63 19 82 51 

Samedi 29 Octobre : « Le cerveau de vos enfants » Expo 07260 VALGORGE à la Médiathèque ( 04 75 89 80 80 

Les 29 et 30 octobre : Salon gourmand dans les rues avec animations 07260 JOYEUSE 

Margotte

Votre blogueuse ardéchoise,

 

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK