CULTIVONS NOUS !!!

A la base de toutes les déviations, contestations, détériorations, aberrations, on trouve un manque de culture…..

Alors cultivons nous ! Pour se faire, pas besoin de grands moyens…. On promène, on patrouille la belle « Ardesco », on observe, la nature si belle, si riche d’enseignements en tous genre : faune, flore, micro-organisme, écologie naturelle, la vie paysanne et son « bon sens »… On lit des ouvrages, des romans du terroir, et on fait lire les petits : un enfant qui lit sera un adulte qui réfléchit… !

En séjournant à la Villa Elisa par exemple, vous ressentirez la sensibilité de l’équipe au « développement durable »…. C’est simple car tout y est dans ces deux mots : « je développe mais « en même tant » – non, je n’aime pas ces trois mots, plutôt simultanément je développe en prévoyant que ce qu’on fait aujourd’hui servira pour demain…. A la Villa Elisa, par exemple, disais-je, on récupère l’eau de pluie… Cela vous semble évident et pourtant…… cette eau de pluie sert à arroser les fleurs, les bosquets, la nature ou rafraîchir la terrasse …..Les robinetteries des chambres sont équipées d’économiseurs d’eau. On trie les déchets pour mieux les recycler, on bannit le plastique autant que faire ce peut…. Pour les lessives des peignoirs et autres éponges, que l’on fait bouillir, on utilise, dans la buanderie, uniquement des produits naturels et on ajoute à la lessive, une ou deux cueilleres de bicarbonate de soude, afin de parfaire la blancheur… Les chambres sont désinfectées avec des produits naturels : vinaigre blanc, alcool ménager, etc.… Elles sont équipées d’une pompe à chaleur air/air permettant ainsi, au rythme des saisons le chauffage ou la climatisation. Le petit déjeuner continental est composé de produits locaux, issus de l’agriculture biologique, les lampes sont équipées d’ampoules basse consommation ; l’établissement est non fumeur. Cependant on peut fumer sur les terrasses des chambres ou dans le jardin….

On apprend toujours en regardant vivre les autres…. Et finalement, ce sont ces petites habitudes, renouvelées quotidiennement, qui, finiront par changer la planète, l’héritage que nous laisserons à nos « péquelets » (nos enfants)….. 

 

Février, est le mois de la chandeleur….On fait sauter les crêpes….ou pas ! Les crêpes de sarrasin seront garnies de jambon/fromage râpé, et/ou d’œuf, les crêpes sucrées seront garnies de l’incontournable crème de marrons…. N’hésitez pas….faites sauter les crêpes ! Venez en Ardèche, séjournez à la Villa Elisa à Aubenas ou au Clos Olivier de Serres à Ruoms, et visitez ceux qui fabriquent les délicieux marrons glacés…. 

Février est aussi le mois des carnavals…. Autrefois, la cité de JOYEUSE, la voisine, organisait le sien, une véritable institution, ses animateurs le préparaient d’une année sur l’autre….. Et croyez moi, aucun habitant n’aurait manqué ce défilé de chars, tirés par des tracteurs agricoles, et surtout le procès de Carmentran, avec le président d’un tribunal imaginaire, la prose du procureur général et celle de l’avocat de la défense, commis d’office par le bâtonnier du barreau des joyeux drilles, maître Pierre de la Caillette, seigneur de la daube et la bombine (un ragoût) réunis….sur une estrade au mitan de la place du village, fabriqués par des copains de tout bords…Tous faisait abstraction de leurs idéaux religieux, politiques….Tolérance, liberté, égalité pour tous était la devise. Durant cette période de carnaval, l’essentiel était Le Carmentran (carême entrant), et montrait, que dis je : exhibait le mannequin de paille qu'on promenait dans les rues, le mercredi des cendres, avant de le juger et le brûler…. Il était fagoté de vieux vêtements, donnés par les mamets, (grands-mères), garni de paille et d’un chapeau bricolé sommairement …. 

Après plus de deux heures d’un interminable défilé de chars, de pétards, de lanternes colorées que portaient les enfants à bout de bras….ainsi que les grosses têtes de papier mâché…le procès avait enfin lieu….dans une verve qui creusait les rides de tous les spectateurs, avides de festivités, puis venait l’heure du jugement… …. "…. Ce Carmentrin, qui au dernier bal annuel de notre honorable cité, a facilité l’orgie, l’adultère et la corruption des cerveaux fragiles, allant même jusqu’à pousser à la débauche, à la paillardise, de vénérables aïeules qui n’y pensaient plus et de jeunes jouvencelles qui n’y pensaient pas encore….qu’il soit brûlé… !" Et la foule hurlait : "Ouais, qu’il soit puni" sans le penser une seconde….

C’était des réjouissances bon enfant qui rassemblaient les actifs et les anciens, qui maintenaient un lien entre les générations, semant des valeurs d’entraide, de solidarité, d’union et permettant aux jeunes de se fabriquer des souvenirs….. On se serrait les uns contre les autres, dehors malgré les frimas, ou on s’asseyait, sur un muret, et chacun ressentait une chaleur que l’on a bien du mal à retrouver aujourd’hui, la chaleur amicale, généreuse et débonnaire d’un quartier, d’une cité….

Bref, durant ce mois de février, réservez votre séjour en Ardèche, vous serez conquis(e) et découvrirait le département de l’Ardèche, attachant, captivant…. Toujours surprenant au travers d’un agenda de sorties multiples ! Le 05 Février : concert avec It It Anita et Johnnie Carwash : des sons puissants de 4 belges qui déploient énergie et subtilité qui oscillent entre punk frontal et slows à fleur de peau….. 

En attendant votre prochain séjour en Ardèche, et parce que nous sommes en février, mois des galéjades, voici une dernière blagounette : 

C’est une petite canette de bière….

Elle vient de tomber dans la rivière….dans l’Ardèche….

Elle crie, désespérée : « Au secours, sauvez moi….vite, sinon je vais panacher » !! 

 

A très vite en Ardèche !Margotte, votre blogueuse ardéchoise,

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK