L’ANNEE 2022 EST NEE !

 

 

Suis janvier, le gelé 

Et vieux pelé !  

Qui ne fait que trembler   

Mais aussi espérer… ! 

L’équipe de la Villa Elisas’unit pour vous présenter, fraternellement,  leurs meilleurs vœux pour l’année  nouvelle : 

  • Qu'elle vous permette de toujours trouver du temps pour profiter des beautés de la nature,
  • Un peu de quiétude pour écouter baattre votre coeur,
  • Des rires pour effacer vos soucis quotidiens, 
  • Des amis pour réchauffer votre maison, 
  • Une belle prospérité professionnelle, 
  • Une santé de fer sans laquelle nous ne sommes rien !  
  • Et tant d’autres bonnes choses ! 

Le programme est chargé mais bien sincère ! 

En janvier, malgré l’hiver, on vient découvrir l’Ardèche….les jours rallongent déjà, on prépare ses vacances de février ou d’été, on vient repérer des lieux fantastiques, on vient également déguster les caillettes ardéchoises…mais aussi la « pouytrole » (l’estomac du cochon farci),  car la « tuade » bat son plein dans les fermes, en ce début janvier…Certains n’engraissent plus le cochon mais l’achètent encore entier et réalisent eux-mêmes leurs charcuteries. La pouytrole, c’est l’appellation qu’utilisent plutôt les habitants de Vinezac, l’ase,c’est plutôt du côté de Ribes et la maoche,c’est encore plus haut, dans les montagnes….. Chacune ou presque des communes ardéchoises avait son parler, son « patois »,  vous savez cette langue que les reines parlaient autrefois…. Cette langue maternelle qu’on apprenait sans  livres, cette langue d’amour qui a bercé des générations entières, celle qui consolait les premiers chagrins, les premières angoisses, qui murmurait des berceuses au creux de l’oreille… Puis, elle est devenue marginale…on l’a trouvé subitement vulgaire et déshonorante….et on l’a chassé des foyers et des écoles…. Il ne fallait plus parler patois aux enfants, il fallait les priver d’un trésor linguistique local,  mais je ne suis pas sûre, que depuis, ils parlent mieux le français pour autant….. 

Vous visiterez des grottes, encore des grottes, toutes plus surprenantes, singulières, attachantes, les unes que les autres… Vous visiterez celle de la Cocalière ouverte toute l’année, entre Aubenas et Alès, implantée sur la commune de Courry où l’on revient de la visite commentée en petit train….Vérifiez les autres si elles sont ouvertes également toute l’année !. 

Amateurs d’Art pariétal, vous visiterez la magnifique Caverne du Pont d’Arc, réplique de la grotte Chauvet  sur la commune de Vallon Pont d’Arc, puis le Musée de la lavande, son voisin à Saint Remèze. Si vous préférez une balade géologique, vous prendrez la direction opposée et vous serpenterez la D 104,  sur la route des Thermes de St Laurent les bains, l’Aval d’Aurelle, vous vous arrêterez pour goûter l’eau tiède de la  fontaine du Caquet qui sort naturellement à une température de 53 degrés et qui est libre d’accès, toute l’année. Autrefois, les femmes des hameaux se retrouvaient autour de cette fontaine pour la « bugade »…. (La lessive). Les clubs de rencontre, les foyers du troisième âge n’existaient pas encore, les femmes n’avaient que la « bugade » pour se retrouver et papoter…. C’est donc là que se faisaient et se défaisaient toutes les réputations….  Vous admirerez le massif du Tanargue,  les collines de bruyères, aux teintes pastel qui enchanteront votre vue et vos objectifs photographiques, la nature vous offrira ses plus beaux atours alors vous poursuivrez  peut être la route jusqu’à Notre Dame de Neiges…..afin de découvrir son abbaye, datant de 1850,  à 1100 m d’altitude, ainsi que la vie en autarcie de ces moines cisterciens….. 

« ….Connaissez-vous cette sorte d’angoisse et cette protestation qui se forment au fond de notre être (telle est du moins mon expérience) chaque fois que nous voyons souiller une source, avilir un paysage, défricher une forêt ou simplement couper un bel arbre sans lui fournir un successeur ? Ce que nous éprouvons alors, je fais appel à votre mémoire,c’est tout autre chose que le regret d’un bien matériel perdu. Nous sentons invinciblement qu’à notre expansion complète, il faut du végétal, du libre, du vivant, des bêtes heureuses, des sources non captées, des rivières non mises en tuyaux, des forêts sans réseaux de fil de fer, des espaces hors du temps…aimons les bois, les  fontaines, les vastes horizons pour ce qu’ils nous rendent et pour des raisons plus mystérieuses….. »  

Maurice Barrès (1862-1925)  

Ecrivain

Que vous soyez promeneurs, flâneurs, amateurs de bonne chère, ou simples curieux, vous trouverez, en séjournant à la Villa Elisa à Aubenas un thème qui vous passionnera …..Par exemple : le 4 Janvier, à Aubenas : vous pourrez suivre un  atelier cuisine pour les personnes diabétiques et leurs accompagnants, le 8 : vous découvrirez les saveurs de truffes et vins d’Ardèche à St. Sernin. Pour ces rencontres et tant d’autres, nous vous attendons…. !  

Margotte, votre blogueuse ardéchoise,  

 

 

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK