VIVE LE VIN…DE CHEZ NOUS !

 

 

 

· Activités en Ardèche,Patrimoine ardéchois,Ardèche,Nature

Parlons des RENCONTREs CINEMATOGRAPHIQUES tout d’abord !

Du 13 au 21 Novembre 2021, se dérouleront les 22èmerencontres des cinémas d’Europe à AUBENAS. Ces réjouissances, ces festivités en l’honneur du grand écran sont organisées par la Maison de l’image depuis 1999. Pas moins de 70 films seront présentés cette année dans les différentes salles des communes d’Aubenas et Vals les Bains. 

Pensez donc à réserver votre séjour à la Villa Elisa et ainsi, si vous êtes cinéphile, rayonner dans les différentes salles afin d’avaler avec gourmandise, de la pellicule, encore de la pellicule…. mais aussi un programme éclectique qui vous permettra de garder un œil ouvert sur le monde…et parfaire ainsi votre culture cinématographique ! 

Novembre, c’est aussi le mois du moût et du vin…. Les raisins de l’Ardèche se sont amoncelés au fond des grandes cuves….. Alors, portons, dansons, tapageons, foulons et buvons le bon vin ardéchois ! Avec modération, bien évidemment ! 

Contrairement à ce que pense beaucoup d’entre vous, ce n’est pas (encore) le tourisme de masse qui est l’économie première d’Ardèche. Non, c’est encore la viticulture ! Ne l’oublions pas ! 

Ne l’oublions pas, surtout quand on sait ce que les paysans ont rencontré comme difficultés, organisé de manifestations, de révoltes, de gigantesques rassemblements partout en Languedoc, en Roussillon et régions limitrophes pour imposer leurs récoltes, le fruit de leur labeur au travers des vins français…pour que leurs vignes deviennent reine…. 

Les paysans ardéchois, eux aussi, en étaient de tous ces imposants cortèges qui ont fleuri dans tout le Midi de la France, qui revendiquaient, avec légitimité, le droit à leur spécificité….de viticulteur…. Non, plutôt de  vigneron….. 

Bon nombre de paysans ont encore en mémoire les slogans de l’époque, que la foule hurlait dans la région de Montpellier et alentour : « à bas les empoisonneurs, les vins trafiqués, vive les vins naturels !  » Ou bien encore : «Le raisin pour le vin, le sucre pour lesberlingots !» En effet, à compter de 1907 et durant les cinquante années suivantes, on a défilé, parfois en chansons, souvent implacables, féroces… dont la décence ne nous permet pas, ici, de vous les rapporter…. Les vignerons défilaient d’une seule voix, puissante, vigoureuse, percutante pour défendre le produit de leur terre….. Les hommes étaient unis, égaux …. Le résultat de leur révolte dépendant de leur survie et celle de leur famille….. 

A cette époque, il fallait vendre les vins d’Algérie en surproduction, alors l’Etat a favorisé les importations de ces vins qui servaient au coupage des vins métropolitains médiocres. Cette pratique fut lourde d’effets secondaires et conduisit inévitablement à une surproduction dans laquelle s’est engluée la viticulture française après avoir connu les drames du phylloxera… Certains cépages sont alors devenus hors la loi comme le Clinton…. 

Mais, astucieux, un tantinet rebelles, certains vignerons ardéchois en cultivent aujourd’hui encore…. En cachette,  sur certaines « faysses » (restanques) de l’arrière pays et, parce que ce cépage est devenu précisément hors la loi, ils bichonnent leurs vignes, taillent, épamprent, attachent, sulfatent, vendangent, foulent… comme si elles étaient de véritables amoureuses… Car le travail du vigneron… c’est avant tout de l’amour qu’il donne à sa terre, souvent ingrate, souvent hostile car la préparation des souches, la greffe, le défonçage, la plantation, la taille, le terrain libéré de mauvaises herbes, le décavaillonnage, les fumures, les traitements…sont autant d’actions qui nécessitent un amour sincère pour le métier…. Il faut penser à tous ces hommes qui ont souffert pour vivre sur ces pentes ardéchoises difficiles, raides, escarpées, rudes, souvent rebutantes et avoir pour leur mémoire une reconnaissance profonde….conservant ainsi des points de repères inéluctables pour construire ou poursuivre un avenir…. 

N’hésitez pas à venir, à vous organiser une escapade ardéchoise afin de rayonner et découvrir bon nombre de caves privées qui vous offriront des dégustations gratuites…. Leurs propriétaires vont captiveront, vous séduiront, vous enthousiasmeront et vous enflammeront par la technicité de leurs procédés, leur ingéniosité commerciale, leur savoir faire mais surtout leur faire savoir….Ils vous parleront, avec passion, la passion des travailleurs de la terre… Sans oublier que les caveaux publics présentent, eux aussi, bien entendu, des atouts attrayants. 

Un peu plus éloignée de la villa Elisa, sur la commune de LABLACHERE, vous découvrirez la cave « la vignolle » née en 1928… qui regroupe une centaine de viticulteurs seulement…. Les dirigeants de l’époque avaient choisit l’indépendance…synonyme de Liberté comme chacun sait, elle est donc, aujourd’hui encore, la seule cave publique à ne pas être rattachée aux grandes coopératives des alentours….Ne bénéficiant d’aucune subvention de l’Etat, sa gestion n’en fut pas facilité…. Néanmoins, chaque année, la vignolleremporte une médaille d’or ou d’argent aux grands concours des vins à Paris… Par ailleurs, elle propose des balades au travers des sentiers vignerons, des visites de la cave, vous découvrirez ce qu’est le « trias cévenol »…. 

Les variétés anciennes comme le Condort, au goût de punaise, - beurk - les Cunningham, Herbeaumont, Jacquez, Isabelle, Noah, York Madeira, abandonnées au début du siècle pour de sombres raisons politique et économiques, évoquées plus haut….ont été remplacées par les Syrah, Merlot, Gamay, Viognier, Grenache, etc…. pour le grand bonheur des amateur de bons vins. Approchez…. Je vais vous divulguer une confidence :- «  à la Vignolle, quand le personnel vend du vin en vrac, à la tireuse, il n’y a pas de compteur…. Quand le contenant est plein, on arrête de faire couler « le sang du peuple »…. Ces quelques verres supplémentaires gratuits, ne sont pas un geste commercial mais un cadeau...de bienvenue, un cadeau de plaisir partagé et d’amitié ! » 

Bref, vous l’aurez compris la qualité de sa viticulture fait rayonner l’Ardèche dans toute l’Europe et bien au-delà. Les bonnes adresses ne manquent pas….à tel point que vous serez, peut être, contraints de prolonger votre séjour ardéchois….à la Villa Elisa…afin que votre périple, votre séjour viticole soit complet. 

Et puis, tenez….. pour vous remercier d’avoir lu ce blog, voici deux ou trois idées supplémentaires de sorties, issues de ma « botte secrète » : « Bain de nature » le 7 novembre à CHAMBONAS (07140) Une balade guidée de 2 heures, à rythme lent, ponctuée d'activités créatives, d'observation, de contemplation, ouverte aux adultes et aux enfants. « Terre et Humanisme » au Mas de Beaulieu à LABLACHERE vous proposera de nombreux stages et/ou conférences animés par Pierre RABBI, passionnant et passionné défenseur d’un monde meilleur….Enfin, vous finirez par l’incontournable Musée de l’alambic 07 340 ST DESIRAT où vous découvrirez, sur 1400 m2 d’exposition, le passé des bouilleurs de cru au travers de la Distillerie Jean Gauthier. Curieux et gourmands, c’est une halte incontournable…ouverte toute l’année, à tous publics,  que vous effectuerez à l’aller ou au retour de votre séjour à la Villa… 

Pour conclure, fredonnons ensemble le refrain de la chanson, de Jean Morret, qui n’a toujours pas pris une ride : « Le vin de chez nous » : 

Ardéchois, levons nos verres,

Buvons ensemble et buvons bien.

Le soleil brûlant les pierres,

Du Vivarais fait le vin !!! 

Toujours avec modération… pour la santé de tous ! 

Margotte 

Votre blogueuse ardéchoise, 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK